samedi 13 août 2011

Bonne fête Mesdames

Première fête de la femme après la révolution , à l'heure où tout est floué , où tout est contesté , à l'heure où tout un peuple se cherche une identité , une âme ou un modèle qui ne soit ni oriental ni occidental mais bien tunisien ! Que représente aujourd'hui le féminisme en Tunisie ? qu'elle vision ont les tunisiens de la place que doit occuper les femmes dans notre société ? que reste t-il de l'héritage de Bourguiba ? on conteste l'homme , conteste-on son oeuvre ?


La femme tunisienne a toujours occupé une place importante dans notre société ! surement à cause des origines berbères de celle-ci ! si on ne peut pas parler de féminisme tunisien au 19 ème siècle , on peut déjà voir, dans ce siècle, les prémices d'un Haddad ou d'un Bourguiba dans Kherridine Pacha et Ahmed ibn Abu Dhiaf , deux grands réformateurs tunisiens qui ont compris qu'une société ne peut se réformer sans la participation de toutes ses composantes !
L'Histoire de la Tunisie est jalonnée d'histoires de femmes grandioses telle que celle d'Aziza Othmana , modèle de compassion et d'humanisme ou petitesses comme celle de Leila Ben Ali , modele d’égoïsme et de malhonnêteté ! C'est ce qui fait que la Tunisie est un modèle unique dans le monde arabe où la femme ne se fête pas mais est toujours à la fête ! Ce n'est pas anodin que les familles tunisoises se précipitent pour inscrire leur filles au lycée des jeunes filles français et ce dès l'aube du 20 ème siècle et ce n'est pas le fruit du hasard que la première femme médecin arabe soit la tunisienne Tawhida Ben Cheikh !
On peut avoir cette approche mais à un degré moindre pour l'Algérie ! Jamila Bouhired était algérienne ! Dans le rapport de la ligue arabe sur les droits de la femme , La Tunisie, l'Algérie et le Maroc occupent le trio de tête ! le Maghreb ce n'est pas le Machrak !

Et la polygamie dans tout ça ? encore une fois , la Tunisie fait l'exception ! si les islamistes maudissent Bourguiba pour l'avoir aboli , c'est parce qu'ils oublient bien vite que "cette chose" ne fait pas partie de nos moeurs ! à l'aube de l'indépendance elle ne représente même pas 5 % des mariages contractés , mieux que cela les tunisiens ont inventé une chose admirable : le mariage à la kairouanaise !! faut-il rire ou pleurer quand on entend des gens qui veulent rétablir la polygamie quand on sait que ce problème a été résolu en Tunisie depuis le 12 ème siècle ? le mariage à la kairouanaise , contrairement à son nom était répondu dans tout le pays , interdisait tout bonnement la polygamie : la femme obtient le divorce quand son cher et tendre souhaite se marier , de plus le mari est obligé de lui payer une pension !! Bourguiba n'a donc rien inventé de nouveau dans ce sens !

Le risque pour les femmes c'est bien les islamistes , pour qui elles représentent du pain béni pour attirer tous les frustrés ou simplement ignorants même s'ils sont ,dans ce dernier cas, de bonne foi !
je reste sidéré par les réactions de certains quand ils me disent que le problème du chômage c'est la femme ! parce qu'elle travaille plus et moins cher , sidéré d'autant plus que personnellement , je n'ai pas vu beaucoup de femmes "glander" au café matin midi et soir ?! De même , on a un problème de divorce ? c'est à cause de la femme ! On a un problème d'adultère c'est encore la femme qui en est responsable !! oublient-ils qu'on divorce d'un homme et qu'on trompe avec un homme !!
Oui on a des problèmes de société mais ce n'est pas on mettant tout sur le dos des femmes qu'on arrivera à les résoudre , il faut aller au fond du problème !

Je ne défends pas la femme dans l'absolu ! mais je constate qu'elles sont souvent plus responsables et plus travailleuses que les hommes ! la tunisienne est une fierté pour notre pays et elle a bien relevé le challenge de la modernité malgré parfois certains excès qui sont communs à tout le monde ! stigmatiser toujours la femme reviendrait finalement à ne pas voir notre responsabilité et finalement à oublier de nous améliorer !


On est à l'aube d'une nouvelle Tunisie et je crois qu'aujourd'hui, plus que jamais, la femme tunisienne est devant de grandes épreuves qu'elle doit surmonter parce que dans le passée elle a eu la chance d'avoir ses droits sans avoir le besoin de se battre pour eux , ces droits sont aujourd'hui contestés par une frange importante mais pas majoritaire de la société et je crois que la moindre des choses, c'est d'aller s'inscrire et surtout voter pour le parti qui saura les défendre !

Femme tunisienne je vous aime !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire