samedi 6 juin 2009

Les echanges commerciaux avec la France

La balance commerciale de la Tunisie avec l’un de ses plus importants partenaires, à savoir la France, a été positive durant les 11 premiers mois de l’année 2008. Avec des importations de l’ordre de 5 076,2 MDT, soit 23% du total des importations, et des exportations de l’ordre de 6 319, 3 MDT soit 22, 5% du total des exportations, l’excédent se situe à de plus de 1 243,1 MDT, ce qui représente d’un autre côté un taux de couverture de l’ordre de 124 %. Les machines et appareils électriques ont induit les plus importants volumes d’échanges entre les deux pays, puisque les exportations tunisiennes ont été de l’ordre de 1753,8, alors que les importations à ce titre ont été de 781.4 MDT.
Un nombre d’autres secteurs, et dont le volume ne dépasse pas les 100 MDT, ne figurent pas dans ce bilan. Les composants automobiles en tête des exportations tunisiennes
Bien évidemment il s’agit du secteur des composants automobiles ainsi que d’autres secteurs d’activités proches qui alimentent ce flux d’échanges. Le deuxième secteur
le plus actif a été celui du textile, puisque les exportations tunisiennes en vêtements et accessoires ont atteint 1342,5 MDT, l’industrie des chaussures a, quant à elle, réalisé un volume d’exportations de l’ordre de 213,7 MDT. Avec un volume de 990,2 MDT, les exportations tunisiennes en houille, pétrole et dérivés vers la France, ont occupé la troisième position en termes de volume. Viennent ensuite les « autres appareils mécaniques » avec des exportations de l’ordre de 222MDT. Les exportations en produits chimiques et engrais ont atteint 207,8 MDT, suivies des composants automobiles avec des exportations importantes de 183MDT. D’autres secteurs ont alimenté ce flux d’exportations vers l’Hexagone avec des volumes compris entre 145,6MDT pour les matières plastiques et 128,4 MDT pour l’optique et les appareils scientifiques et ouvrages.
Importations diversifiés
Outre les machines et les appareils électriques qui ont représenté le plus important volume d’importations de la France, avec plus de 781 MDT, les achats tunisiens se sont caractérisés par leur diversification, avec 13 produits dont les volumes dépassent les 100 MDT. Ainsi on enregistre des volumes d’importations de 778,9 MDT pour les chaudières, réacteurs et autres engins mécaniques. Les autos, cycles et tracteurs, viennent troisième position avec des importations de l’ordre de 525,4 MDT. La Tunisie a cependant importé pour la somme de 254,5 MDT en houille, pétrole et dérivés, ainsi que des matières plastiques lesquelles, à leur tour, se sont situées en valeur à 263,9 MDT. Les importations en coton ont dépassé les 260 MDT.. La Tunisie a importé pour 182,5 MDT des ouvrages en fonte et acier, alors que les importations en vêtements et accessoires ont été de 184,3 MDT. Les exportations tunisiennes en produits pharmaceutiques ont dépassé les 185 MDT, alors que les importations en appareils optiques et scientifiques ont atteint les 111,6 MDT. Le autres produits importés sont les fibres synthétiques ou artificielles (120 MDT), et le papier, ouvrages et cartons, avec un volume d’échanges ( 106,4 MDT).
Croissance de 305,5% des IDE français durant les 11 premiers mois de 2008
Ce flux d’échanges commerciaux qui se renforce de plus en plus, a été consolidé par un flux d’investissements provenant de la France. Ainsi, ce sont les Français qui ont investi le plus en Tunisie avec 98 nouveaux projets dans les secteurs de l’industrie, des services, de l’agriculture et du tourisme. Ces investissements ont totalisé 504,1 MDT et ont créé 4494 postes d’emploi. Ce volume des investissements français a ainsi crû de l’ordre de 305, 5% par rapport aux 11 premiers mois 2007. Les investissements sont passés de 124, 3MD en (2007- 11 premiers mois) à 504, 1MDT en (2008 – 11 premiers mois) grâce notamment à l’’acquisition des actions de la Sté des articles hygiéniques par Emt Africa SAS-France, l’acquisition de 60% du capital de la BTKD par OCEOR France pour le montant de 300MDT (dont 150MDT reviennent à la Tunisie), l’acquisition de 35% du capital de la STAR par GROUPAMA France pour le montant de 132MDT, ainsi que l’augmentation du capital de la Sté générale de l’ordre de 56,7 MDT et l’achat des actions de la société Artes par la Sté RENAULT, une opération qui a coûté 74 MDT.
Source: africanmanager.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire